Le défi du cahier des charges, les clés pour le réussir

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Illustration de l'article Le défi du cahier des charges.

Aujourd’hui, la communication des entreprises, des collectivités ou des associations se fait en grande partie sur Internet par le biais des réseaux sociaux, des blogs, de l’emailing ou bien tout simplement d’un site internet. Cette troisième solution est tout à fait intéressante car elle nous permet de réunir et de proposer l’ensemble des solutions et bien d’autres encore.

Rédiger un cahier des charges

Cependant avant la création de son site web, il est très important de commencer par l’écriture de son cahier des charges. Ce cahier des charges nous permet d’évaluer l’intérêt de créer un site internet, de cerner le public que l’on cherche à toucher, de mettre en valeur les buts à atteindre et les contraintes que l’on pourra rencontrer. Dans le cas où l’on choisirait un prestataire extérieur à la structure pour la création du site web, le cahier des charges peut aussi avoir un objectif économique. Il permettra de statuer sur le travail à faire et de lancer des appels d’offres si cela est nécessaire, d’évaluer le coût du site par l’écriture d’un devis ou même de pousser un prestataire à aller au bout des objectifs.

Accompagner le client

La rédaction d’un cahier des charges précis est donc très importante mais peut être une étape difficile pour des structures n’ayant pas d’affinité avec le développement web. Certains prestataires aideront les demandeurs à la création de ce cahier des charges par la discussion. Mais la trace écrite semble être préconisée afin de s’arrêter sur les diverses solutions choisies. Il sera même intéressant de bloquer, au sein même du cahier des charges, le nombre de propositions que pourra faire le prestataire de services web afin de ne pas provoquer des projets qui n’auraient pas de fin.

Le plan de rédaction

L’on donnera deux conseils au développement de son cahier des charges. Le premier conseil est de faire un plan préalablement à la rédaction.

Ce plan peut suivre 7 grands titres :

  1. Présentation de l’entreprise et de ses contacts techniques.
  2. La philosophie du projet.
  3. L’existant, ce qui est déjà présent sur Internet.
  4. Ce qui est attendu du prestataire.
  5. L’ensemble du projet. (Le public cible, l’arborescence, les fonctionnalités du site, du moteur, les modules complémentaires, gestion des utilisateurs, version mobile ou non, version multilingue, technique liée au référencement.)
  6. La partie contractuelle. (Cession des droits, maintenance et évolutivité, nom de domaine et hébergement, obligations légales, critères d’évaluation, explication du choix des prestataires.)
  7. Les annexes.

Précis et objectif

Il est important de garder à l’esprit qu’il faut être précis et objectif. Il faut utiliser cet outil afin de dissiper toutes les ambiguïtés. En effet une fonctionnalité n’étant pas dans le cahier des charges, accepté par les deux parties, peut ne pas être développée. Tout comme quelque chose qui sera peu explicite pour le prestataire, sera peu satisfaisant pour le demandeur. Par exemple, la volonté d’avoir un site ergonomique, cela peut paraître évident, mais par quelles fonctionnalités il le sera ?

Le cahier des charges est donc une étape très importante dans le déroulement d’un projet. A fortiori dans le développement web, car le site internet est une immense vitrine de l’entreprise, autant d’un point de vue technique que d’un point de vue esthétique.

A propos de Je Communique

Je Communique est une agence de communication digitale en Normandie. Sa mission : faire connaître votre entreprise, gagner des clients et les fidéliser. Nos outils : le site Internet, le référencement naturel ou payant, la création de newsletter, la création graphique, l’animation des réseaux sociaux, l’e-reputation…

Suivez-nous

×

Bonjour!

Veuillez cliquer ci-dessous pour ouvrir une conversation sur WhatsApp ou vous pouvez m'écrire directement à lydianeleroy@je-communique.fr 

×